Home / Campagnes / Bilan de législature – Jean-François Clément « Ville de Renens: perspectives économiques »

Bilan de législature – Jean-François Clément « Ville de Renens: perspectives économiques »

L’essentiel des revenus de la Ville de Renens provient des impôts des contribuables (personnes physiques et personnes morales). Les impôts sont à la fois un formidable outil de redistribution des richesses, tendant à restaurer l’équité et à renforcer la cohésion sociale, et le moteur d’investissements publics utiles à tous (formation, recherche, santé, mobilité). La progressivité de l’impôt participe à réduire les inégalités et stimule l’économie dans son ensemble. Les investissements sont indispensables au maintien du patrimoine collectif, stimulent l’économie privée et opèrent un effet multiplicateur pour l’économie.

Depuis 2006, la Ville a entrepris un ambitieux et indispensable programme d’amélioration de ses infrastructures (rénovation des écoles, amélioration de l’offre en transports publics, rénovation de ses infrastructures sportives) et d’amélioration de ses prestations (places en crèches-garderie, soutien aux entreprises naissantes, accès aux lieux publics et soutien aux associations).

Ces actions ont été entreprises, avec le soutien du conseil communal, des citoyens, des associations et en partenariat avec les entreprises et commerces locaux. Renens ne dispose pas des ressources financières de collectivités de taille comparable. Sa richesse est constituée des femmes et des hommes qui la composent, de leur engagement et de leur citoyenneté. Le bilan financier de la dernière décennie est positif. Le patrimoine de la Ville s’est considérablement bonifié, les prestations sont améliorées et les emprunts à long terme sont supportables.

Avec l’activation des gros chantiers (Tram, ligne de bus à haut niveau de service, gare notamment), la Ville devra assumer des charges conséquentes. Simultanément, certaines prestations dans le champ de la jeunesse et de la culture doivent être améliorées. L’enjeu consistera à poursuivre les actions actuelles de priorisation, de phasage des projets, d’optimisation et d’économicité dans une vision de développement durable. Les arbitrages seront délicats. Une consultation régulière des partenaires des projets, par le biais de démarches participatives, devra s’intensifier.

L’environnement économique impactera aussi la progression de nos actions : réforme de l’imposition des entreprises (RIE3), réforme de la péréquation, et conjoncture économique notamment.

Ensemble, nous sommes en mesure de relever ce défi pour construire une ville à taille humaine, dotée de services efficaces, intégrante et respectueuse de toutes les femmes et hommes qui la composent, promouvant la citoyenneté et la convivialité, dans la perspective d’offrir une bonne qualité de vie à nos habitants.