Home / Campagnes / Bilan de législature – Myriam Romano-Malagrifa « Consolider pour mieux construire »

Bilan de législature – Myriam Romano-Malagrifa « Consolider pour mieux construire »

UN ESPRIT SAIN ET UN CORPS SAIN POUR TOUS

Les enfants et les jeunes de Renens figurent parmi les grands gagnants de cette législature. Le site du Censuy s’est enfin concrétisé, leur offrant un collège tout beau, tout neuf, mais aussi un parc sportif équipé pour l’athlétisme. Et l’offre dans le domaine sportif s’est bien développée avec la réalisation d’un terrain synthétique, d’un terrain multisports, et la rénovation d’Aquasplash. Mais les moins jeunes n’ont pas été oubliés pour autant, puisque de nouvelles activités gratuites comme «En ville en forme», «Fit senior» et «Je cours pour ma forme» ont été lancées pour promouvoir la santé des habitants de tous âges.

Sur le plan scolaire, un nouveau concept de devoirs accompagnés a été mis en place, garantissant une meilleure qualité de l’offre grâce à des encadrants compétents. Et du côté bibliothèque, il y a eu aussi du nouveau: un centre de documentation scolaire a été ouvert, qui s’associe désormais à la bibliothèque du Léman pour offrir toute une gamme de prestations enrichissantes aux élèves, ainsi que diverses rencontres et conférences publiques. Enfin, la planification scolaire est accomplie et nous permettra de définir nos priorités en termes de constructions scolaires.

POUR UNE JEUNESSE ACTIVE

Les lieux d’accueil et d’animation d’Ondallaz et du CRA offrent désormais de nouvelles prestations comme les centres aérés durant les vacances et des semaines de colonie supplémentaires à la montagne. La communalisation du CRA a permis de préciser les missions d’un tel lieu, d’optimiser cette structure et de développer ses activités pour un public multi-âges.

DES LIEUX D’ACCUEIL INDISPENSABLES

Mon intérim d’un an au service de la Sécurité sociale m’a permis d’accompagner l’ouverture du réfectoire scolaire du Temple et la création d’une unité d’accueil pour écoliers au Censuy. J’ai pu travailler sur le dossier de planification des lieux d’accueil de la petite enfance, mais aussi sur celui de la mise en place et de la gestion des logements d’urgence, ainsi que sur diverses thématiques relatives aux aînés et à l’action sociale.

OSER LE PARI DE LA CULTURE

La culture, souvent considérée à tort comme étant chère et pas indispensable, peine à se faire sa place dans les budgets communaux. Pourtant, nos festivals et nos événements plein air ont prouvé que l’on peut faire beaucoup avec peu, et Festimixx, Piazzetta, Tarmac Festival et ECAL cinéma sont très appréciés des habitants. Un projet d’espace de création et d’exposition est d’ailleurs en train de se développer à la Ferme des Tilleuls avec peu de moyens, lui aussi, de belles idées et beaucoup d’énergie, et il s’agit à présent de lui donner une assise solide par le biais d’une volonté politique affirmée.

Pourtant, si les manifestations et les lieux culturels existants doivent être consolidés et pérennisés, il est important de travailler aussi à la création de nouveaux lieux de rencontre et de loisirs, comme le centre culturel de la Savonnerie ou le Corso par exemple. Car favoriser le lien social et le vivre ensemble dans une ville comme la nôtre n’est pas un luxe, c’est une nécessité. Une condition indispensable à la qualité de vie de tous ses habitants.