Home / Conseil communal / Interpellation – « Au sujet du parcage dans le quartier du 24 Janvier »

Interpellation – « Au sujet du parcage dans le quartier du 24 Janvier »

Line Rouyet, 8 septembre 2011

Cette interpellation a pour objectif de poser quelques questions au sujet de problèmes liés au parcage rencontrés par plusieurs associations et sociétés qui se réunissent les soirs de semaine dans le quartier du 24 Janvier.

Le sujet des difficultés de parcage dans ce secteur a été abordé à la Société de la fanfare municipale de la Clef d’Argent dont je fais partie et qui a ses locaux au sous-sol du collège du 24 Janvier. J’ai alors accepté de relayer certaines questions des membres, bien que personnellement peu concernée par cette question. Pas de voiture et pas de permis…

De manière générale, il semble qu’il soit très difficile de trouver des places de parc libres les soirs de semaine à proximité du collège du 24 Janvier où se réunissent, non seulement la Clef d’Argent mais aussi d’autres associations culturelles, musicales et sportives. Ceci est susceptible de poser problème pour des personnes âgées ou à mobilité réduite ou alors des personnes devant porter du matériel lourd, tel que des gros instruments. Dans le cadre d’autres discussions, il est apparu que le problème du parcage est récurrent dans le secteur, même pour les habitants. Dans le cas des sociétés, ces problèmes ont été mis en évidence dans divers échanges de courrier, mais il semble que la seule réponse donnée est d’aller se parquer au parking de l’Hôtel-de-Ville, parking qui est quand même un peu plus loin.

Mes questions sont donc les suivantes:

1) N’y a-t-il pas des solutions à envisager pour soulager les membres des associations et sociétés et les résidents de la zone?

2) Lors des cultes le dimanche, quelles solutions sont mises en œuvre pour assurer à la fois des places aux visiteurs et résidents?

3) Ne serait-il pas possible d’utiliser, les soirs de semaine uniquement, le parking des professeurs du 24 Janvier inutilisés durant ces soirées.