Home / Conseil communal / Interpellation – « Internet et réseaux sociaux »

Interpellation – « Internet et réseaux sociaux »

Michele Scala, 30 janvier 2014

Il y a 10 jours, le 20 janvier exactement, une bagarre générale a opposé des collégiens de l’Est lausannois (pour une fois que ce n’est pas l’Ouest !) et plus précisément des élèves de l’établissement secondaire (ES) de Béthusy à ceux de l’ES de Pully. Cette bagarre, qui a commencé par des insultes entre deux ados sur un réseau social connu, suivie par une bagarre impliquant une soixantaine d’élèves, s’est terminée à l’intérieur du bâtiment scolaire de Pully, où plusieurs élèves ont été agressés et arrosés d’un spray au poivre, dérobé entre autres à la Police au Comptoir Suisse, nous informe la presse de ce matin ! nécessitant l’intervention d’un médecin voire d’une visite aux urgences de l’hôpital cantonal de plusieurs d’entre eux.

Internet est sans contexte le nouvel instrument de communication et d’information avec les réseaux sociaux. Il fait partie intégrante de notre quotidien. Malheureusement il n’est pas sans conséquence sur le développement des adolescents qui comptent parmi les utilisateurs les plus actifs et les plus curieux du réseau : insultes, humiliation, publications d’images à contenu violent ou pornographique sont fréquentes sur le Net. Très souvent les violences constatées sur les réseaux sociaux se répercutent dans la vie réelle : règlements de comptes par groupes interposés, bagarres, violences et abus. S’agissant des parents, la maîtrise technique de leurs enfants en matière de réseaux sociaux et leur accès facilité à Internet dépasse souvent les leurs.

Au niveau juridique plusieurs de ces propos publiés sur les réseaux sociaux peuvent être poursuivis sur plainte, tandis qu’au niveau civil ces propos peuvent engendrer des dédommagements. Toutefois ces violences ne sauraient pas se limiter à des procédures judiciaires. Au surplus, on peut penser que ces phénomènes risquent, sans nouvelles mesures concrètes, de s’amplifier.

Dans un établissement scolaire vaudois par exemple un sondage sur l’utilisation d’internet et les réseaux sociaux, a fait apparaître sur 150 élèves de 10e et 11e Harmos (anciennement 8e et 9e année) des résultats intéressants mais fort inquiétants pour les adultes et les parents que nous sommes.

En effet, je cite d’après le sondage :

• 60% des élèves ont un ordinateur avec connexion Internet dans leur chambre.

• 18% de ces ordinateurs ont un filtre parental activé que 34% de ces élèves sont capables de contourner.

• 23% des élèves interrogés ont une télévision avec plusieurs chaînes de télé dans leur chambre. • 18% des élèves disent avoir à la fois une télévision et un ordinateur dans leur chambre avec peu de contrôle parental.

• 49% des élèves disent n’avoir aucune limite de temps imposée par leurs parents concernant leur consommation des écrans.

• 31% des élèves mentionnent également ne jamais discuter avec leurs parents de leurs activités sur internet.

Finalement les autorités cantonales, en particulier le Département de la jeunesse, de la formation et de la culture (DFJC) et le Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) ont déjà pris des mesures pour enrayer ce phénomène. Un site internet cantonal est à disposition des élèves et des parents d’élèves. Parallèlement, dans certains établissements scolaires, peut-être tous, les médiateurs scolaires et les PressMITIC ont mis sur pied des cellules d’écoute et des cours de sensibilisation aux dangers du net en collaboration parfois avec Pro Juventute ou Action Innocence.

En conclusion, je souhaiterais connaître ce que fait la Commune de Renens pour :

1. prévenir les dangers du net et des réseaux sociaux au niveau local

2. sensibiliser les parents aux dangers du Net