Home / Conseil communal / Interpellation – « La gestion de la problématique liée aux rassemblements nocturnes des jeunes à Renens »

Interpellation – « La gestion de la problématique liée aux rassemblements nocturnes des jeunes à Renens »

Aso Piroti, 15 novembre 2012

Nous sommes témoins du développement important dans plusieurs dimensions de la ville de Renens. Les travaux déjà réalisés ont eu un impact considérable sur l’importance de la place de la ville de Renens dans l’ouest lausannois. Je profite de cette occasion pour remercier la Municipalité et l’ensemble des acteurs et intervenants  qui ont œuvré à la réalisation de ces projets de grande importance.

Cette rapide évolution de la dynamique propre de la ville et la transformation de son espace de vie sont accompagnées de changements inévitables dans la vie sociale. Par conséquent, il est important de se pencher sur les différents enjeux de ces changements, d’identifier les problèmes et d’y apporter des solutions adéquates.

Une des problématiques observées est liée à la gestion des rassemblements nocturnes des jeunes dans notre ville. En effet, que ce soit le lieu de rencontre, la manière dont les choses se déroulent et le moment choisi, tous ces facteurs posent un certain nombre de problèmes de cohabitation avec la population renanaise.

Pour nous aider à mieux cerner la problématique, je vous propose de l’illustrer par un exemple concret, à savoir le rassemblement nocturne des jeunes sur la place de jeux à Renens village.

Vers vingt-deux heures, les jeunes se réunissent sur l’espace en forme de demi-cercle à côté de l’étang. Ils y apportent leurs boissons, dont une partie est souvent alcoolisée et y restent parfois jusqu’au milieu de la nuit. Ils discutent et, il arrive que le ton monte un peu trop.

Les conséquences :

  • Leur bruit dérange considérablement le repos des habitants qui doivent aller au travail le lendemain.
  • Les habitants profitent de moins en moins de cet agréable espace, souvent pour une petite sortie avant d’aller au lit, parfois accompagnés de leur animal de compagnie.
  • Cet espace est beaucoup utilisé par les familles et les enfants du quartier. Les jeunes  laissent ce lieu dans un état déplorable, jonché de détritus.
  • Il est important de noter que cette situation a un effet négatif considérable à la relation intergénérationnelle ainsi que sur la relation entre les habitants et la jeunesse de notre ville.
  • La consommation de boissons alcoolisées par des mineurs rend difficile ou voir impossible, car potentiellement risquée,  l’intervention directe des habitants.

Mes questions sont:

  • Quelles sont les mesures déjà mises en place par la commune pour éviter au mieux à notre jeunesse de tomber dans les pièges de notre société moderne?
  • Comment se concrétise dans les faits l’action des services sociaux de la ville auprès de ces jeunes et de leur famille ?
  •  Les interventions de la police sont souvent perçues comme purement répressives, faisant suite aux plaintes de citoyens excédés par les incivilités. Pourriez-vous indiquer aux conseillères et conseillers communaux quelles actions de prévention mène la police auprès de la jeunesse ?
  • Et finalement, quels sont les projets de prévention menés par les différents services concernés de près ou de loin, par les problèmes de sécurité? Comment sont-elles coordonnées ?