Home / Conseil communal / Interpellation – « L’état des routes de l’avenue de la Poste »

Interpellation – « L’état des routes de l’avenue de la Poste »

Victoria Ravaioli-Thibaud, 10 septembre 2015

Je viens de la part des habitants de mon quartier. Plus précisément de l’avenue de la Poste où se trouve 3 gros immeubles avec 107 appartements régient par la gérance Crot & Cie SA. Ces habitants ont remarqué une dégradation conséquente des chemins de passage qui sont privés. En effet, ces mêmes chemins sont les accès, 3 en tout, par voiture aux places de parc qui sont certainement la cause de la dégradation des routes.

Un chemin carrossable d’accès à un immeuble locatif en très mauvais état représente un danger pour les locataires, leurs invités ou toute personne devant accéder au bâtiment ou à ses environs. En effet, des nids de poule importants et profonds peuvent provoquer la chute de personnes se déplaçant à pied ou en deux roues par exemple ou encore les personnes à mobilité réduite (chaise roulante ou déambulateur). En cas d’intempéries, feuilles mortes notamment, gel ou en présence de neige, le danger peut être encore accru dès lors que les obstacles ne seraient pas visibles. De plus, le peu d’éclairage qu’il y a, est très faible et ne permet pas de voir ces obstacles de nuit et rend aussi peu sécurisant l’accès aux immeubles.

Bref, les habitants se sont évidemment tournés vers la gérance qui ne fait rien. Ils m’ont demandé donc de faire leur porte-parole et de vous demander officiellement si la Municipalité peut défendre leurs intérêts, malgré que ce soit sur du terrain privé, afin d’obliger les propriétaires de ces bâtiments de faire le nécessaire au plus vite.

En effet, la loi vaudoise sur les communes prévoit dans les attributions de la Municipalité à son art 43, alinéa 1, chiffre 1, des compétences de police qui portent notamment sur la sécurité des personnes, à savoir leur protection (lettre a) ainsi que la police de la circulation (lettre d).

Les demandes sont :

  • Est-il possible de mettre en état les chemins/routes des accès aux bâtiments de l’avenue de la Poste 19, 19B, 19C, 21B et 23B ?
  • De réparer la grille à l’entrée de l’avenue de la Poste qui est trop ouverte et donc dangereuse ?
  • De remplacer les ampoules des lampadaires du quartier par des ampoules qui éclairent mieux ?

(A ce titre, la Municipalité ne saurait donc se retrancher derrière le statut privé d’un chemin pour ne pas intervenir si des habitants et usagers fréquents dudit chemin estiment qu’ils sont manifestement exposés à des risques du fait de la négligence prolongée de la part du propriétaire par rapport à son devoir d’entretien)