Vocabulaire

Interpellation Demande une explication à la municipalité concernant l’administration
Postulat Incite la municipalité à étudier l’opportunité de prendre une mesure ou de faire une proposition dans un domaine particulier et de dresser un rapport
Motion Intervention visant à faire prendre une décision par le Conseil
Question simple Poser une question directe à la Municipalité lors d’une séance
Résolution Prise de position formelle du Conseil

Nos interventions

Interpellation – « La politique communale en matière d’achats publics »

Line Rouyet, 13 octobre 2011

Lors de la séance du Conseil communal d’avril 2009, M. Michele Scala avait déposé une interpellation posant diverses questions sur la politique de la Commune en matière d’achats publics équitables. A ceci, la Municipalité avait répondu que la situation devait être améliorée, tout en mettant en évidence les actions de la Commune dans ce domaine.

Depuis, une campagne de l’OSEO, aujourd’hui devenu SOLIDAR, sur les achats équitables a été lancée. Celle-ci permettait aux citoyens/citoyennes de signer un appel pour encourager leur commune à se pencher sur cette problématique et à répondre à un certain nombre de critères sociaux et environnementaux lors d’achats et d’octroi de mandats publics.

J’ai pour ma part signé cet appel et reçu quelques mois après un courrier de la Commune. Si ce courrier met en évidence quelques actions concrètes qu’effectuent déjà Renens dans le cadre de sa politique d’achats et d’octroi de mandat, 2 phrases ont attirés mon attention:

  1. 1.      « Bien que sensible à cet aspect, la Ville de Renens a davantage privilégié les objectifs environnementaux qu’elle s’est fixées et n’a pour le moment que peu acquis de produits issus du commerce équitable ».
  2. 2.      « Actuellement, chaque dicastère a ses propres achats. Il s’agira donc à l’avenir, de mettre en place une politique communale globale sur les achats responsables ».

On constate donc que la Commune n’achète pas beaucoup de produits équitables et qu’il y a un important problème de coordination entre dicastères qui rend difficile une politique globale en matière d’achats équitables. J’ai par ailleurs été frappée par le fait que le courrier soit principalement axé sur les aspects environnementaux (la lettre a par ailleurs été préparée par M. Alain Peneveyre, chef du service environnement et maintenance) et qu’aucun aspect sociaux ne soit mis en évidence.

 Dans ce cadre mes questions sont les suivantes:

1)      Serait-il possible de nous fournir une liste plus ou moins exhaustive des achats équitables effectués ces dernières années?

2)      Dans la mesure où rien ne semble avoir vraiment changé depuis l’interpellation de
M. Michele Scala, qu’est-il prévu pour favoriser les achats équitables?

3)      SOLIDAR étant engagé sur cette question est-il envisagé de prendre contact avec l’association, voire de la rencontrer pour tenir compte de leurs propositions/idées en la matière

Est-il prévu de développer une meilleure coordination entre services et d’intégrer en plus des aspects environnementaux des aspects sociaux?

Interpellation – « Zones 30 km/h »

Victoria Ravaioli, 8 septembre 2011

Effectivement, j’aurais voulu poser quelques questions à la Municipalité suite à la mise en œuvre des zones 30 km/h qui sont effectives depuis une année. Elles plaisent ou elles déplaisent, certes, mais elles font parler d’elles via les journaux. Moi, je reste convaincue qu’elles sont bénéfiques pour plusieurs raisons que nous avons déjà invoquées dans d’autres Conseils et qu’il suffit de rester en 2ème vitesse pour ne pas dépasser le 30km/h et pas garder les yeux sur le compteur comme veut le faire croire certains anti zones 30km/h. Pour Renens, voilà mes questions:

1. Quel est le bilan de cette année écoulée ?

2. Va-t-on faire plus pour ralentir les voitures en aménageant plus de places de parc ou des ralentisseurs?

3. Va-t-on enlever tous les passages piétons et « Stop »/ »Cédez le passage » toujours en place ?

4. Bref, va-t-on faire un bilan de la Commune pour voir si tout est en règle et/ou si les zones 30km/h peuvent encore être améliorée, pour plus de visibilité de l’automobiliste comme par exemple des gros « 30 km/h » peint sur la chaussée ?

Interpellation – « Au sujet du parcage dans le quartier du 24 Janvier »

Line Rouyet, 8 septembre 2011

Cette interpellation a pour objectif de poser quelques questions au sujet de problèmes liés au parcage rencontrés par plusieurs associations et sociétés qui se réunissent les soirs de semaine dans le quartier du 24 Janvier.

Le sujet des difficultés de parcage dans ce secteur a été abordé à la Société de la fanfare municipale de la Clef d’Argent dont je fais partie et qui a ses locaux au sous-sol du collège du 24 Janvier. J’ai alors accepté de relayer certaines questions des membres, bien que personnellement peu concernée par cette question. Pas de voiture et pas de permis…

De manière générale, il semble qu’il soit très difficile de trouver des places de parc libres les soirs de semaine à proximité du collège du 24 Janvier où se réunissent, non seulement la Clef d’Argent mais aussi d’autres associations culturelles, musicales et sportives. Ceci est susceptible de poser problème pour des personnes âgées ou à mobilité réduite ou alors des personnes devant porter du matériel lourd, tel que des gros instruments. Dans le cadre d’autres discussions, il est apparu que le problème du parcage est récurrent dans le secteur, même pour les habitants. Dans le cas des sociétés, ces problèmes ont été mis en évidence dans divers échanges de courrier, mais il semble que la seule réponse donnée est d’aller se parquer au parking de l’Hôtel-de-Ville, parking qui est quand même un peu plus loin.

Mes questions sont donc les suivantes:

1) N’y a-t-il pas des solutions à envisager pour soulager les membres des associations et sociétés et les résidents de la zone?

2) Lors des cultes le dimanche, quelles solutions sont mises en œuvre pour assurer à la fois des places aux visiteurs et résidents?

3) Ne serait-il pas possible d’utiliser, les soirs de semaine uniquement, le parking des professeurs du 24 Janvier inutilisés durant ces soirées.

Interpellation – « Interpellation concernant le parking de la piscine et du Censuy »

Victoria Ravaioli, 19 mai 2011

Suite à la mise en place du système macaron dans notre ville pour exclure les véhicules tampons d’autres communes sur notre territoire et lors du rapport suite au Préavis 83-2009, la commission qui s’était réunie avait émis un vœu pour que le parking de la piscine, et du Censuy bénéficient d’un tarif préférentiel pour les usagers de la piscine et du terrain de foot.

J’ai pris note dans les communications écrites de la Municipalité qu’un parking payant a été décidé avec le tarif suivant : les 2 premières heures à -.50 puis 1.- de l’heure. C’est-à-dire, pour une journée à la piscine disons de 11h à 18h soit 7h de piscine durant les jours ouvrables comme pendant les vacances scolaires, une famille devra payer 6.- pour la journée en plus des entrées de la piscine de Renens, que je rappelle est la plus cher de la région.

On ne peut évidemment pas non plus demander aux familles de sortir de la piscine pour déplacer leur véhicule dans les zones à 3h et de laisser leurs enfants, pendant ce temps, seuls.

Je demande donc si la Municipalité peut faire quelque chose de plus pour ces familles et pour les usagers du terrain de foot lors de tournoi qui dure toute la journée ? Est-ce qu’un tarif préférentiel est-il envisagé ou envisageable ? et rapidement ?

Interpellation – « Interpellation concernant les délégués syndicaux »

Victoria Ravaioli, 19 mai 2011

Nous avons appris récemment l’existence d’un conflit entre un délégué syndical et la direction de TL qui était liée à l’activité de ce dernier.

Dans ce conflit, il semble que les TL tentent de réduire au silence les délégués syndicaux par des mesures tant d’intimidation (menace de licenciement) que pécuniaires (non-augmentation de salaire).

Ceci n’est pas acceptable.

Dés lors, nous souhaitons :

  1. connaître la position de notre représentante au sein du Comité de direction et du Conseil d’administration des TL
  2. Existe-t-il d’autres tentatives de réduire au silence des délégués syndicaux que se soit au TL ou ailleurs ?
  3. La Municipalité envisage-t-elle d’intervenir de manière résolue auprès de la Direction des tl afin de protéger les droits fondamentaux du délégué syndical en question, ce qui implique le retrait immédiat de toutes les sanctions?