Vocabulaire

Interpellation Demande une explication à la municipalité concernant l’administration
Postulat Incite la municipalité à étudier l’opportunité de prendre une mesure ou de faire une proposition dans un domaine particulier et de dresser un rapport
Motion Intervention visant à faire prendre une décision par le Conseil
Question simple Poser une question directe à la Municipalité lors d’une séance
Résolution Prise de position formelle du Conseil

Nos interventions

Question simple – « Question relative aux abris de la PC du Collège du Léman »

M. Richard Neal, 30 avril 2015

J’ai juste une question par rapport à quelque chose que j’ai entendu il y a quelque temps. En effet, au mois de février, quand j’ai organisé le forum des arts martiaux, nous avions loué les abris de la protection civile, qui sont sous les salles de gym du Collège du Léman, pour loger les gens et faire la cuisine pour les participants. Et en discutant avec la personne de la protection civile, j’ai appris que ces locaux allaient être mis à l’abandon, par difficulté d’entretien (par vétusté du matériel de ventilation entre autre) et j’aimerais savoir:

– Si la Commune a prévu quelque chose pour les reprendre aux mains de la Commune et non de l’abri PC?

– Quelles seraient les possibilités de rénovation le cas échéant?

Je sais qu’aussi bien nous-même, en tant qu’équipe de sport, que le club de football de Renens et je pense d’autres, le basket notamment, utilisaient régulièrement ces abris pour loger les équipes visiteuses à prix bon marché et ce serait dommage de ne plus pouvoir utiliser ces locaux.

Motion – « Pour une crèche-garderie à la Croisée »

Victoria Ravaioli-Thibaud, 12 mars 2015

Suite à de nombreuses interventions au Conseil ces dernières années, avec toujours les mêmes réponses : manque de moyens, d’endroits, d’autres projets en cours, je me permets de vous resoumettre l’ouverture d’une crèche-garderie à Renens.

A ce jour, le projet d’agrandissement de la garderie de Florissant a pris pas mal de retard et ne serait prête que pour 2019, sans parler de celle éventuellement prévue à Malley qui ne verrait le jour qu’en 2025. Ce serait bien de pouvoir palier à ce manque pour les enfants de Renens avant qu’ils ne soient adultes et aient des enfants à leur tour.

Je pense aussi que le moment est opportun quand des locaux ne sont pas encore loués dans des bâtiments en construction de la Croisée. Voilà, un projet qui pourrait voir le jour rapidement à des frais raisonnables et qui pourrait palier à un manque certain pour notre jeune population. Je reviens donc avec une demande précise, celle d’ouvrir une crèche-garderie dans les locaux de la nouvelle construction de la Croisée.

 

Résolution – « Prise de position du Conseil communal de Renens et condamnation des massacres perpétrés en Syrie et en Irak sur des minorités Chrétiennes, Kurdes, Alévis et Yazidis, notamment dans les provinces de Kobanaè et Rojava »

Ali Korkmaz, 13 novembre 2014

Nous, élu(e)s communaux, représentant le Conseil Communal de Renens/VD, condamnons les Allah sur des civiles, des femmes et des enfants dont le seul « crime » est de ne pas reconnaître le prétendu « Khalifat de l’Etat islamique » en Irak et au Levant (EI).

Nous condamnons les actes d’horreur et de barbarie qui, à la suite d’une irresponsable guerre de pillage et de partition, plongent l’Irak et la Syrie dans la guerre et le chaos. Saisis d’effroi devant les exactions commises à la frontière de la Turquie, nous attendons du gouvernement Turque qu’il ouvre son territoire aux flots incessants de réfugiés, toutes ethnies et appartenances religieuses confondues fuyant la guerre et les massacres.

Nous, membres du Conseil communal de Renens, réclamons des Autorités de la Confédération qu’elles adressent aux Autorités d’Ankara pour leur demander de protéger l’exode des minorités persécutées, d’aider à l’instauration de couloirs humanitaires, de faciliter le travail des organisations d’entre-aide (Croix-Rouge, Croissant-Rouge, etc.) et de tout mettre en oeuvre pour fermer leurs frontières aux passage des Djihadistes et trafics illégaux d’armes et d’hydrocarbures organisés aux profits des terroristes de l’Etat islamiste en Irak et au Levant (EI) et des groupes Al-Nostra rattachés à Al-Qaïda.

De plus, nous demandons à nos Autorités d’envisager de reconnaître l’autonomie des Provinces de Kobanê et de la région de Rojava dont la population résistent à l’agression des bandes armées de l’EI.

En espérant que le Conseil fédéral mettra tout en oeuvre pour qu’aucune arme, aucune munition de fabrication suisse ne parvienne jusque dans les mains criminelles des assassins de l’Etat islamique, nous adressons ce courrier à la Chancellerie de la Confédération à l’attention des Chambres fédérales et du Conseil fédéral.

Pendant que certains d’entre nous étudiaient dans leur université ou dans de bonnes écoles professionnelles, je faisais mes classes dans les prisons militaires en Turquie, de mon pays d’origine, l’Anatolie autrement dit l’Asie mineur depuis le Bosphore jusqu’à la Mésopotamie. Aujourd’hui ouvrier, de formation de mécanicien de production et de poly-mécanicien, binational, syndicaliste et élu au Conseil communal, je vous demande d’apporter votre soutien à cette résolution.

Postulat – « Agir en faveur du logement existant et des liens entre générations »

Gian-Luca Ferrini, 2 octobre 2014

Renens veut développer l’offre de logements abordables sur son territoire et la ville accueille de nombreux étudiants qui sont régulièrement à la recherche de ce type de logement. Aujourd’hui, beaucoup de nos aînées et aînés sont peut-être isolés et pourraient avoir une chambre à proposer à ces étudiants. L’objectif de ce postulat est d’inviter la Municipalité de Renens à organiser une action en faveur du logement existant et des liens entre générations en lien ces deux éléments entre eux. Il serait ainsi possible de répondre à une partie des besoins sans avoir recours à une densification de l’habitat construit. Pour procéder, nous suggérons d’identifier ceux de nos aîné-es qui seraient disposés à offrir une chambre à un prix abordable à un étudiant ou une étudiante en mettant par exemple un encart dans le « carrefour info Renens ». Une fois le potentiel de chambres disponibles mesuré, l’office du logement pourra effectuer le lien entre les étudiants et nos ainés en établissant à leur intention une charte. Celle-ci engagerait par exemple l’étudiant à apporter une aide quotidienne et une présence auprès de l’aîné-e en échange d’un prix de location plus bas que celui du marché.

Interpellation – « Interpellation relative la gestion des déchets »

Gian-Luca Ferrini, 4 septembre 2014

J’ai reçu, pas plus tard qu’hier, un courrier de la gérance François Guédon concernant la gestion des déchets ménagers.

Il ne s’agit pas d’une gérance quelconque étant donné que la commune de Renens fait également partie des locataires de ladite gérance avec les locaux du jardin d’enfants les lapins bleus.

Le courrier mentionne que les services de la ville de Renens auraient récemment effectué des contrôles, et auraient constaté que certains locataires n’utiliseraient pas les sacs blancs taxés. Ce fait n’est pas étonnant et ne constitue pas une surprise.

Ce qui est étonnant, c’est que le courrier suggère que les autorités de la ville aillent communiqué à la gérance le résultat de ces contrôles. J’ai de la peine à imaginer que nos autorités aillent volontairement divulgé aux gérances une information pouvant prétériter le rapport de confiance entre un bailleur et des locataires sans en informer au préalable les locataires eux-mêmes.

Le courrier annonce également que la commune de Renens va facturer les frais d’enlèvement des ordures non conformes et que ces frais seront répartis sur l’ensemble des locataires.

Sur ce point je suis également surpris. L’introduction du système de taxes actuellement en place repose sur le principe du pollueur-payeur. En agissant de la sorte, les locataires entrant dans la catégorie des non pollueurs se verraient facturer une dépollution, ce qui va à l’encontre de l’esprit de la loi. De plus elle engendrerait une dépense non prévue à des ménages modestes qui respectent le nouveau système!!!

Mes questions à la Municipalité sont les suivantes:

La ville de Renens est-elle réellement entrain d’effectuer des contrôles des ordures ménagères?
La ville de Renens va-t-elle réellement facturer aux gérances les frais d’enlèvement des déchets non conformes?
Comment la Municipalité va-t-elle réagir lorsque la gérance en question lui facturera (comme à tous ses autres locataires) sa part de répartition des frais pour l’enlevement des déchets non conformes facturés par la ville de Renens elle-même?
Sachant que la facturation des frais d’enlèvement des ordures non conformes vont engendrer des dépenses non prévues à des ménages modestes qui respectent la loi, la Municipalité va-t-elle mettre en place une aide financière?