Vocabulaire

Interpellation Demande une explication à la municipalité concernant l’administration
Postulat Incite la municipalité à étudier l’opportunité de prendre une mesure ou de faire une proposition dans un domaine particulier et de dresser un rapport
Motion Intervention visant à faire prendre une décision par le Conseil
Question simple Poser une question directe à la Municipalité lors d’une séance
Résolution Prise de position formelle du Conseil

Nos interventions

Question simple – “Question relative à l’aide sociale”

Eugène Roscigno, 10 octobre 2013

Le débat du Conseil communal précédent sur le thème de l’Aide individuelle au Logement et plus largement de l’aide sociale interpelle le parti socialiste de Renens.

Les spécialistes de la thématique peinent à expliquer les spécifiés et le champ de couverture des PC Familles, de l’AIL, et les imbrications entre les différentes aides.
On peut donc raisonnablement penser que les bénéficiaires potentiels aient encore plus de difficultés à s’orienter dans le labyrinthe de l’aide sociale.
Rappelons aussi, que certaines aides ne sont pas octroyées systématiquement (Exemple sur la base de la déclaration d’impôts ) mais doivent être demandées à l’image du subside pour l’assurance maladie.

Fort de ces constats, désireux d’optimiser les aides actuelles et avant d’en instaurer de nouvelles  et pour une meilleure efficience et aussi d’économie

Le PSR demande à être renseigné sur les actions entreprises par les services sociaux concernés pour informer la population des différentes aides existantes et des conditions à remplir pour les obtenir.

Intervention – “Intervention relative aux déchets”

Ali Korkmaz, 10 octobre 2013

Vous aurez certainement remarqué, comme moi, l’article et la photo publiés le 08 octobre dernier dans un “gratuit” qui donne une très mauvaise image de notre Commune.

Sur la photo on y voit un tas d’ordure, que des sacs noirs, avec au milieu un sac blanc… Le message que ce journal veut faire passer est clair: Renens est une commune peuplée d’étrangers et ceux-ci sont des tricheurs…

Chers collègues, ceci est inacceptable. Allez savoir quand la photo a été prise, elle n’est pas datée. Ne serait-ce pas au moment du changement du système?

Toutes les provocations que certains ne se privent pas de faire. Si des efforts pédagogiques doivent être accomplis, si des mesures doivent être prises, c’est à nous d’en prendre l’initiative.

Intervention relative à la réponse de la Municipalité à son interpellation intitulée “L’école à la journée continue”

Victoria Ravaioli-Thibaud, 12 septembre 2013

Je voulais remercier M. Rouyet et son service pour ses réponses écrites suite à mes demandes concernant l’école à la journée ainsi que la liste d’attente pour une place en crèche-garderie.

Je vais me permettre de donner ces chiffres pour ceux qui nous regardent :

Bébés de moins de 3 mois : 65 demandes

Bébés de 3 à 18 mois :
105 demandes

Trotteurs de 18 à 30 mois :
86 demandes

Moyens de 30 mois à 4.5 ans : 158 demandes

Ecoliers de plus 4.5 ans : 109 demandes

Ce qui fait un total de 523 familles en attente d’une place en garderie !

Si j’ai bien compris, c’est souvent des demandes pour des gardes partielles, donc de 1, 2 ou 3 jours par semaine, voir des demi-jours pour les parents qui travaillent à temps partiel.

Chaque fois qu’une question ou demande est posée à la Municipalité sur le sujet, on nous répond que beaucoup a été fait en 10 ans. Sans remettre en question le travail déjà effectué, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Il y a un manque important de prestations.

Que répondre à ces 523 familles en attente ? Ce sont des femmes le plus souvent, qui doivent reprendre le travail ou qui aimeraient reprendre une activité professionnelle que l’on abandonne. Vous dites aussi que lorsque vous actualisez votre liste, souvent les familles ont trouvé d’autres solutions … ont-elles bien le choix ?

Certains, sans travail, laissent leur enfant en garderie à plein temps, de peur de perdre leur place ! Vous ne pouvez tout de même pas nier qu’il y a une grosse lacune. On nous a dit qu’il fallait attendre de pouvoir acquérir des locaux car cela coûterait moins cher et de plus, il n’y avait rien de libre. Quand le projet la Croisée est arrivé, nous avons demandé à ce qu’une crèche-garderie soit faite, mais on nous l’a refusé, pour des raisons financières.

Bref, je me demande si la Municipalité ne devrait pas mieux revoir ses priorités et pensez plus aux familles.

 

Question simple – “Au sujet du ramassage du compost”

Ali Korkmaz, 12 septembre 2013

J’aimerais attirer votre attention sur un problème qui touche un grand nombre d’habitants de notre commune.

Nous pouvons être fière de vivre dans une commune dont la population, très attachée à la propreté, trie convenablement ses déchets. Je salut le travail de la voirie et de ses ouvriers qui, toute la semaine, vident le contenu des containers de verre, des poubelles, etc.

Là où nous avons un problème, c’est avec la levée du composte.

Vous l’aurez sans doute remarqué, surtout cet été, quand il a fait très chaud : le composte doit être levé plus souvent que le verre, le pet et autres ordures ménagères.

De très nombreux citoyens et citoyennes se sont plaints et se plaignent régulièrement des nuisances qu’occasionnent les dépôts de compostes. Il y a d’abord les odeurs, qui peuvent véritablement être pestilentielle et il y a, comme second fléau, la prolifération dune énorme quantité de mouches et de moustiques qui empoisonnent l’existence des habitants.

Pour résoudre ce problème et en finir avec ces odeurs nauséabondes et ces insectes, de faire lever le composte plus souvent que d’habitude.

Je pense que vous comprenez que ce problème doit trouver une solution, c’est pourquoi j’aimerais attirer l’attention de la municipalité à ce sujet et je vous remercie de l’attention que vous y apporterez.

Postulat – “Pour un espace culturel au Centre-ville de Renens”

Line Rouyet et Oumar Niang, 20 juin 2013

En ce début d’année 2013, il peut paraître étonnant de se repencher sur le programme et le bilan de législature de la Municipalité 2006-2011. Pourtant, certains éléments méritent d’être rappelés en préambule de ce postulat. L’un des points du chapitre « Renens, ville créatrice » de ce programme concernait en effet le projet de création d’un espace culturel communal. L’objectif était de « Mettre sur pied un programme public au centre-ville avec la création d’une Maison de la culture (ou des cultures) avec une bibliothèque-médiathèque, une salle polyvalente pour des expositions, conférences et autres, des salles pour les sociétés et les associations ». Bien que dans le document du bilan de législature, ce point apparaisse bizarrement comme atteint, il est évident que nous sommes toujours au point de départ sur cette question. Est-ce que cela veut dire que la Municipalité ne soutient plus cette proposition ? Evidemment, nous ne le pensons pas. Par contre, il apparaît clairement que ces dernières années, la priorité n’a pas été mise sur ce projet. C’est malheureux et c’est pour pallier à ce manque que le Parti socialiste de Renens a décidé de déposer un postulat.

Créer un espace dédié aux activités culturelles et associatives est un vieux rêve, qui a commencé bien avant la dernière législature. Pour beaucoup de personnes, il semble en effet évident qu’une commune de notre importance ait à disposition un lieu au centre-ville comprenant à la fois des activités culturelles diverses et des espaces pour les associations. Cela permettrait non seulement d’étoffer l’offre culturel de la commune et de créer la bibliothèque-médiathèque attendues depuis des années, mais aussi de répondre aux manques de locaux pour associations et de mettre à disposition une salle de réunion et de spectacle pour tout groupe voulant se réunir ou faire une représentation.

Ainsi, pour le Parti socialiste de Renens, cet espace culturel devrait comprendre :

  • –  Une bibliothèque-médiathèque ;
  • –  Des locaux partagés pour diverses associations comprenant des espacesde bureaux et des étagères pour les archives ;
  • –  Une salle pour des spectacles, des projections de films, des séances, desconférences, des lectures, etc., comprenant aussi des loges et locaux

    techniques pour les artistes ;

  • –  Un espace d’expositions ;
  • –  Un local de répétition pour des groupes divers (musique, danse, etc.)
  • –  Un café/bar ou foyer de la salle de spectacles, tenu par des professionnels

    et avec des horaires d’ouverture similaires aux commerces de ce type.

    Si la forme, la taille, l’emplacement et le nom de ce lieu sont encore à définir, il est urgent de commencer les réflexions sur ces questions. Toutefois, elles ne doivent pas avoir lieu uniquement au sein de la petite équipe Municipale, mais doivent intégrer toutes les franges de la population. Précisément parce que ce lieu symbolisera l’échange, une démarche participative est nécessaire, non seulement avec les associations, mais aussi par le biais de séances publiques, de papillons dans les boîtes aux lettres et d’actions de rue dans des lieux variés de la commune.