Home / Conseil communal / Postulat : « La fracture numérique : une réalité source de marginalisation et d’inégalité… réduisons-la à Renens »

Postulat : « La fracture numérique : une réalité source de marginalisation et d’inégalité… réduisons-la à Renens »

La fracture numérique : comment s’y prépare la Commune de Renens ? Pour que la Municipalité étudie la mise en place de mesures permettant de lutter contre ce phénomène qui met certains de ses concitoyens en marge de la société ». Il est en effet de notoriété publique que les TIC (technologies de l’information et communication) prennent le dessus dans tous les actes de la vie courante, que ce soit pour rechercher un emploi, un logement, demander un document officiel, chercher un horaire, une adresse ou même acheter un billet de train.

Il est aussi reconnu par beaucoup de familles ou autres accompagnants que de nombreuses personnes restent en retrait quant aux connaissances nécessaires pour accéder à Internet, à l’usage d’un ordinateur, d’une tablette, d’un smartphone ou même d’un distributeur de billet.

Cette mise à l’écart crée une véritable fracture sociale liée aux nouvelles technologies :
– comment trouver un emploi lorsqu’on ne pourra bientôt plus postuler autrement qu’en ligne ?
– comment acheter un billet de train lorsqu’il n’y a plus de guichet ?
– mais aussi simplement : comment rester en contact avec ses petits-enfants à l’étranger, par exemple?
Certaines communes ou régions ont développé, dans le but de réduire cette fracture, des formations à moindre coûts destinées à leurs concitoyens. Des associations ont élaborés des cours ou des espaces de sensibilisation.

C’est pourquoi je demande à la Municipalité de répertorier les offres existantes à Renens et étudier la possibilité de donner l’impulsion pour mettre en place des formations ou opérations de sensibilisation en s’inspirant de ce qui existe déjà ailleurs et en imaginant éventuellement des synergies régionales, au niveau du district par exemple. De manière générale, la communication entre les collectivités publiques et ces populations devrait aussi être prise en compte.

Je vous remercie de votre soutien pour transmettre directement ce postulat à la Municipalité.

Murielle Rossel
Conseillère communale socialiste