Home / Conseil communal / Postulat : Quelle politique avons-nous ou voulons-nous pour le sport à Renens, avec quels moyens, quelles ressources, un inventaire et des réalisations pour le bien de chacune et de chacun ?

Postulat : Quelle politique avons-nous ou voulons-nous pour le sport à Renens, avec quels moyens, quelles ressources, un inventaire et des réalisations pour le bien de chacune et de chacun ?

(Séance du Conseil communal du 7 septembre 2017)

Aujourd’hui, il y a plusieurs catégories de sports : sport-spectacle, sport associatif, sport détente, sport loisir, sport de rue, sport scolaire.

A travers ces différentes catégories, on comprend aisément le rôle important que prend le sport aujourd’hui dans notre société ; il contribue à la cohésion sociale, développe des valeurs, œuvre en faveur d’une saine santé publique, ceci tout au long de la vie.

D’un point organisationnel l’Etat, à travers son Service de l’éducation physique et du sport, est chargé de coordonner  les actions entre la Confédération et les communes. Toutefois, ses tâches sont liées surtout à l’éducation physique et sportive dans les écoles, l’organisation du mouvement « Jeunesse et Sport », des relations avec les fédérations, de collaborer avec les acteurs concernés en matière de construction, de développement, d’amélioration et d’utilisation des infrastructures sportives. Lausanne Région s’occupe plus particulièrement de coordonner les grandes infrastructures.

Si on se place au niveau communal, qui est le premier de la politique du sport en Suisse, Renens agit avant tout dans les domaines suivants : infrastructures sportives nécessaires à l’éducation physique dans les écoles et subventionnement pour plus d’1,5 million uniquement pour la patinoire intercommunale de Malley et la piscine.

Alors que pensez de l’aide à ceux qui font vivre le sport à Renens : les associations, les clubs, les CHF 85’000.00 de subvention sont-ils suffisant ? Le terrain de Verdeaux n’est-il pas sous-utilisé ou pourrait-il être repensé pour pratiquer d’autres sports ? Que faisons-nous pour le sport handicap ?

La thématique liée à l’aménagement urbanistique susceptible de stimuler l’activité physique n’est pas traité ou ne nous n’est pas connu, les composantes sociétales du sport (comportement de l’encadrement à l’égard des jeunes sportifs, attitude vis-à-vis des arbitres ou juges, etc.), initiation à de nouveaux sports à l’instar de ce que propose la Ville de Neuchâtel à travers son festival des sports.

Comme vous le voyez, il nous manque une approche globale et prospective ainsi qu’un plan d’action.

C’est pourquoi je demande à la Municipalité d’étudier la possibilité de se doter d’une structure en faveur du sport ainsi que d’un plan directeur communal des sports qui :

 

  • recenserait les équipements et les besoins actuels ;
  • évaluerait les coûts des ressources nécessaires ;
  • anticiperait les tendances et les nouvelles pratiques sportives ;
  • assurerait un équilibre entre les différents types de sports et les usages diversifiés (sport pour tous : loisirs, détente, compétition, sports traditionnels, sports émergents, sport scolaire, sport en individuel, sport associatif, etc.) ;
  • soutiendrait le sport handicap ;
  • comprendrait l’élaboration d’une charte éthique à l’instar de ce qu’a déjà été fait dans la Commune de Vernier ;
  • intégrerait des moyens d’action pour lutter contre toute forme de discrimination dans le domaine du sport ;
  • décrirait de manière transparente le soutien aux associations ;
  • instaurerait une diversité dans l’organisation de manifestations sportives ;
  • veillerait à une coordination des équipements avec les communes voisines.

Je vous remercie chers-chères collègues de votre attention et vous prie d’accepter la transmission directe de ce postulat à la Municipalité pour étude et rapport.

 

François Delaquis, conseiller communal socialiste à Renens