Home / Campagnes / Renens dit OUI à des multinationales responsables et à l’interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre

Renens dit OUI à des multinationales responsables et à l’interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre

Ce dimanche 29 novembre les renensais-e-s ont largement soutenus les initiatives pour les droits humains. Merci à toutes et tous pour votre soutien sans faille !

Malgré l’échec de justesse des initiatives au niveau national le PS appelle les milieux économiques et le Parlement fédéral à prendre en compte ce résultat et respecter la volonté populaire qui a exprimé son fort attachement au respect des droits humains.

L’échec dans l’obtention de la majorité des cantons de l’initiative pour des multinationales responsables est très décevant pour le PS. Malgré cela, la moitié du corps électoral exige que les grandes multinationales suisses cessent de s’en tirer à bon compte lorsqu’elles violent les droits humains à l’étranger ou détruisent l’environnement.

Pour le PS Suisse, les choses sont claires : le rejet du jour reste un signal à l’attention des multinationales ; aucun blanc-seing ne sera toléré. Elles doivent ainsi assumer leurs responsabilités.

Il est également très regrettable que l’initiative « contre le financement du commerce de guerre » ait été rejetée. « Cela aurait contribué à un monde plus pacifique », déclare Cédric Wermuth, coprésident du PS Suisse. « L’argent provenant de Suisse va continuer à financer les guerres de ce monde. Pas étonnant que de plus en plus de gens soient obligés de fuir les zones de guerre. Ainsi, le PS ne sourcille pas : il soutient l’« initiative de rectification », qui exige qu’aucun matériel de guerre ne soit exporté de Suisse vers des pays impliqués dans des conflits armés ou qui violent systématiquement et gravement les droits humains.

Voir le communiqué de presse du PS Suisse :

https://www.sp-ps.ch/fr/publications/communiques-de-presse/le-resultat-de-linitiative-pour-des-multinationales-responsables