Home / Conseil communal / Résolution – « Résolution de soutien aux employé-e-s de TESA / Hexagon Metrology et pour la réintégration des deux délégué-e-s syndicaux licenciés »

Résolution – « Résolution de soutien aux employé-e-s de TESA / Hexagon Metrology et pour la réintégration des deux délégué-e-s syndicaux licenciés »

Line Rouyet, 8 décembre 2011

La résolution est co-signée par des représentant-e-s de la Fourmi rouge, des Verts et du Parti socialiste

L’été dernier, l’entreprise TESA spécialisée en systèmes et instruments de mesures de haute précision basée dans notre commune et rattachée au groupe suédois Hexagon Metrology, a annoncé à ses employé-e-s sa volonté d’augmenter de 5 heures le temps de travail hebdomadaire sans contrepartie salariale. La mobilisation du personnel a été claire et rapide, refusant de travailler plus sans gagner plus et défendant le droit d’être consulté sur des mesures touchant au temps de travail. Dès lors une procédure de négociations a débuté. En début novembre pourtant, le personnel de TESA a appris avec stupeur le licenciement avec effet immédiat deux membres de la commission du personnel. Cette décision sanctionne l’engagement des deux délégué-e-s syndicaux qui ont défendu les droits des travailleur/euse-s et correspond ainsi à une atteinte grave aux droits syndicaux dans notre pays. Elle  s’inscrit dans une large campagne de pression et de désinformation de la direction au sein de l’entreprise.

Dans ce contexte, le syndicat UNIA et les représentant-e-s des commissions du personnel de l’industrie vaudoise dénoncent la violation de la CCT MEM, c’est-à-dire la convention collective de travail dans l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux ; la violation du Code des obligations ; la violation de la procédure de conciliation interdisant les mesures de coercition durant des négociations ; la politique globale de désinformation et mise sous pression du personnel par la direction. Les négociations sont dès lors rompues et UNIA a demandé la dénonciation du partenariat social avec Swissmem, tant que ces licenciements ne sont pas annulés.

Le conseil communal de Renens demande à l’entreprise TESA / Hexagon Metrology de réintégrer les deux délégué-e-s syndicaux/ales récemment licencié-e-s et de cesser les pressions et la désinformation qui s’opèrent actuellement au sein de l’entreprise. Elle appelle à la reprise des négociations dans une ambiance saine.

Le conseil communal de Renens demande à la municipalité de la commune d’entrer en discussion avec les responsables suisses de TESA et la direction internationale du groupe suédois Hexagon Metrology, en vue de soutenir les revendications décrites précédemment et d’encourager le retour au dialogue.

 La résolution sera envoyée à la direction de l’entreprise TESA à Renens et au siège du groupe Hexagon Metrology en Grande-Bretagne.