Home / Conseil communal / Suite – Postulat : adhésion de la Ville de Renens au réseau francophone des villes amies des ainés

Suite – Postulat : adhésion de la Ville de Renens au réseau francophone des villes amies des ainés

Le postulat de notre Conseiller communal Michele Scala transmis à la Municipalité par la commission chargée d’étudier la question sur une adhésion de la Ville de Renens au réseau francophone des villes amies des ainés.

“La Commission s’est interrogée sur la pertinence de faire partie d’un réseau et plus particulièrement d’un réseau étranger. Elle relève comme avantage, une ouverture plus large et des échanges sur une plus grande échelle. Elle ne perçoit pas en quoi, le fait d’être labellisé tel que celui proposé par le réseau francophone, les Renanais en retireraient un retour sur investissement.

La Commission est en revanche convaincue que notre Commune doit faire partie du programme «Ville-amie des aînés», créé par l’OMS, et qui vise à travers des réseaux de partager des expériences. Les commissaires saluent le travail effectué au sein de Lausanne-Région et s’interrogent si, au vu des ressources nécessaires, ce n’est pas à ce niveau-là que passerait la solution pour rejoindre à réseau international.

La Commission doit se prononcer sur le renvoi ou non du postulat à Municipalité. Ainsi, elle n’est pas dans la situation où elle doit prendre position sur une réponse de la Municipalité par rapport à une proposition qui aurait été faite.

Ainsi, être dans un réseau c’est un état d’esprit et qui donne un signal fort comme quoi la vieillesse n’est pas considérée comme un problème négatif. C’est se donner les moyens de la réflexion et, le cas échéant, disposer ultérieurement d’une base pour élaborer une politique des aînés. Cela permet de savoir ce qui fonctionne bien ou moins bien ailleurs et d’éviter ainsi des erreurs ou d’utiliser à meilleur escient nos ressources limitées.

C’est en cela que ce postulat est intéressant. Les moyens à se donner ne sont pas liés directement au dépôt de celui-ci et la Municipalité peut avoir dans sa réponse, une autre échelle temps pour concrétiser ses objectifs et allouer en temps voulu les moyens qu’elle jugerait nécessaire.

La Commission a eu connaissance que l’Union des villes suisses, à laquelle notre Commune est déjà membre, dispose en son sein d’une Commission «Ville-amies-des aînés» qui traite des problématiques liés au vieillissement de la population et reprend les objectifs de l’OMS. Ce cadre est beaucoup plus souple et ne nécessite pas l’important travail induit par la labellisation exigée par le réseau francophone.

La Commission invite la Municipalité, en vue de répondre au postulat, de creuser la piste donnée par l’Union des villes suisses ainsi que celle déjà amorcée dans le cadre de Lausanne-Région.
Conclusion

La Commission, à l’unanimité, vous propose d’accepter la transmission du postulat de M. Michele Scala à la Municipalité.

Elle propose également à l’unanimité le voeu suivant :

Voeu :
La Commission estime qu’il n’est pas forcément nécessaire d’adhérer au réseau francophone et elle suggère que Renens fasse partie du réseau suisse des « villes-amies des aînés », groupe qui fait partie de l’Union des Villes Suisses.”

Extrait du rapport de commission

Rapport complet de la commission