Vocabulaire

Interpellation Demande une explication à la municipalité concernant l’administration
Postulat Incite la municipalité à étudier l’opportunité de prendre une mesure ou de faire une proposition dans un domaine particulier et de dresser un rapport
Motion Intervention visant à faire prendre une décision par le Conseil
Question simple Poser une question directe à la Municipalité lors d’une séance
Résolution Prise de position formelle du Conseil

Nos interventions

Interpellation – “Interpellation concernant le parking de la piscine et du Censuy”

Victoria Ravaioli, 19 mai 2011

Suite à la mise en place du système macaron dans notre ville pour exclure les véhicules tampons d’autres communes sur notre territoire et lors du rapport suite au Préavis 83-2009, la commission qui s’était réunie avait émis un vœu pour que le parking de la piscine, et du Censuy bénéficient d’un tarif préférentiel pour les usagers de la piscine et du terrain de foot.

J’ai pris note dans les communications écrites de la Municipalité qu’un parking payant a été décidé avec le tarif suivant : les 2 premières heures à -.50 puis 1.- de l’heure. C’est-à-dire, pour une journée à la piscine disons de 11h à 18h soit 7h de piscine durant les jours ouvrables comme pendant les vacances scolaires, une famille devra payer 6.- pour la journée en plus des entrées de la piscine de Renens, que je rappelle est la plus cher de la région.

On ne peut évidemment pas non plus demander aux familles de sortir de la piscine pour déplacer leur véhicule dans les zones à 3h et de laisser leurs enfants, pendant ce temps, seuls.

Je demande donc si la Municipalité peut faire quelque chose de plus pour ces familles et pour les usagers du terrain de foot lors de tournoi qui dure toute la journée ? Est-ce qu’un tarif préférentiel est-il envisagé ou envisageable ? et rapidement ?

Interpellation – “Interpellation concernant les délégués syndicaux”

Victoria Ravaioli, 19 mai 2011

Nous avons appris récemment l’existence d’un conflit entre un délégué syndical et la direction de TL qui était liée à l’activité de ce dernier.

Dans ce conflit, il semble que les TL tentent de réduire au silence les délégués syndicaux par des mesures tant d’intimidation (menace de licenciement) que pécuniaires (non-augmentation de salaire).

Ceci n’est pas acceptable.

Dés lors, nous souhaitons :

  1. connaître la position de notre représentante au sein du Comité de direction et du Conseil d’administration des TL
  2. Existe-t-il d’autres tentatives de réduire au silence des délégués syndicaux que se soit au TL ou ailleurs ?
  3. La Municipalité envisage-t-elle d’intervenir de manière résolue auprès de la Direction des tl afin de protéger les droits fondamentaux du délégué syndical en question, ce qui implique le retrait immédiat de toutes les sanctions?

Résolution – “Résolution sur l’assurance chômage”

Victoria Ravaioli, 24 mars 2011

Lors des dernières votations, la droite a encouragé la population à accepter la dernière révision de la loi sur l’assurance chômage. Les conséquences de cette politique de restriction se feront sentir déjà début avril avec une arrivée importante de chômeurs abruptement en fin de droit.

Résultat: ces personnes vont se retrouver à devoir demander l’aide sociale et leur chances de retrouver du travail s’en trouveront amoindries…

Sortir artificiellement les chômeurs du cadre LACI pour les pousser à l’aide sociale a une conséquence financière dramatique  pour la commune de Renens qui devra en assumer le surcoût à travers l’augmentation importante de la facture sociale !

La 4ème révision de la Laci ne peut être instaurée aussi abruptement, des mesures transitoires sont nécessaires. Sans quoi, les conséquences pour Renens seront dramatiques.

Au vu des chiffres alarmants communiqués par la Municipalité, le parti socialiste propose la résolution suivante:

Le Conseil communal dans sa séance du 24 février 2011, demande à la Municipalité de Renens d’intervenir auprès des autorités fédérales et cantonales afin de demander la mise en place de mesures transitoires urgentes en faveur des chômeurs arrivés en fin de droit suite à la révision de la loi sur le chômage.