Vocabulaire

Interpellation Demande une explication à la municipalité concernant l’administration
Postulat Incite la municipalité à étudier l’opportunité de prendre une mesure ou de faire une proposition dans un domaine particulier et de dresser un rapport
Motion Intervention visant à faire prendre une décision par le Conseil
Question simple Poser une question directe à la Municipalité lors d’une séance
Résolution Prise de position formelle du Conseil

Nos interventions

Interpellation – “Le quartier de Florissant attend”

Oumar Niang, 8 mai 2014

Le quartier de Florissant attend. D’ailleurs c’est toute la Commune qui est en train d’attendre, vue l’ampleur médiatique et sensible qu’a pris le projet de densification de ce quartier. Depuis le rapport de la Commission des pétitions et la prise de position du Conseil le 12 septembre dernier, nous n’avons plus eu de nouvelles du projet de densification du quartier de Florissant.

Sur ce, j’avais deux questions:
– Quelles informations la Municipalité peut-elle nous donner?
– Combien la Municipalité a-t-elle dépensé en tout pour ce projet de densification du quartier de Florissant?

 

Interpellation – “Interpellation relative aux résidents secondaires”

Daniel Rohrbach, 8 mai 2014

A la fin de 2006, j’avais déposé une interpellation intitulée “Combien sommes-nous?” qui traitait plus particulièrement des habitants n’ayant pas déposés officiellement leur papier auprès de la Commune et ont le statut d’habitant en résidence secondaire.

Je me souviens, qu’après intervention de la Municipalité, nous avions récupéré, si je puis dire, presque 1 point d’impôt, environ CHF 500’000.-.

J’avais demandé que le nombre de résidents secondaires figure systématiquement dans le rapport de gestion et ma foi, je ne l’ai pas trouvé dans le dernier que nous venons de recevoir. Je ne sais pas pour les autres années, je n’ai pas regardé.

Alors j’interpelle la Municipalité à ce sujet.

– Qu’en est-il?

– Est-ce que la Municipalité entend refaire une campagne auprès de ces résidents secondaires ?

 

Interpellation – “Un terrain de jeu et de sport provisoire à la Savonnerie”

Patricia Zurcher, 10 avril 2014

Ces derniers mois et années, la Ville de Renens a fait beaucoup pour donner aux jeunes des terrains de jeu et de sport dans leurs quartiers: le terrain multisports du Censuy, celui des Baumettes, le terrain de foot des Biondes et, plus récemment, le parc des Paudex avec son terrain de foot.

Au centre de Renens en revanche, il manque cruellement d’une telle infrastructure de proximité pour les 10 ans et plus. Les places de jeu qui se trouvent sur et autour de la Place du Marché sont destinées aux petits enfants, et les jeux improvisés des plus grands sur la Place du Marché, tels que matchs de foot et courses en tous genres, sont assez peu appréciés des passants et des commerçants, ce que l’on peut les comprendre…

C’est pourquoi, par le biais de l’Association de quartier du centre que je préside, des habitants m’ont chargée récemment de relayer auprès de la Municipalité et du Conseil communal leurs idées et leurs envies.

Depuis plus de deux ans, le terrain communal de la Savonnerie attend de pouvoir accueillir les installations de chantier pour les travaux à venir, avant d’être enfin affecté à un usage plus noble et définitif.

Pour l’instant, il se contente d’accueillir le Luna Park deux fois par année, et le reste du temps, il est vide et risque de le rester encore, d’après nos informations, pour une bonne année.

Ne serait-il pas envisageable, dès lors, de mettre en place dès que possible un terrain de jeu et de sport provisoire pour les jeunes à cet endroit?

Deux buts et des pare-ballons pour éviter que les ballons ne finissent sur la route ne coûteraient pas bien cher et seraient simples à installer. Et pour la partie en dur, pourquoi ne louerait-on pas un module de rampes pour les trottinettes, les skates et les rollers? Ce genre d’équipement n’existe pas encore à Renens, et à voir le succès qu’il rencontre dans d’autres communes, il y aurait peut-être une carte à jouer pour Renens.

En y ajoutant, pourquoi pas, une table de ping-pong, provisoire elle aussi, à titre d’essai.

Tout cela, ou même une partie seulement, permettrait d’occuper intelligemment ce terrain peu utile pour l’instant et fournirait provisoirement aux jeunes du centre-ville un lieu d’occupation de proximité.

En faisant vite et simple, nous pourrions permettre aux enfants et aux adolescents du centre-ville de profiter de ce terrain dès cet été déjà. Et profiter de l’expérience pour juger de la nécessité d’un tel équipement pour le futur plan de quartier de la Savonnerie.

 

Motion – “Pour l’achat et l’envoi des brochures Easyvote aux 18-25 ans et aux nouveaux bourgeois de Renens”

Patricia Zurcher, 13 mars 2014

En Suisse, le taux d’abstention des jeunes lors des votations cantonales et fédérales est jugé inquiétant, et Renens ne fait pas exception dans ce domaine.

En effet, les 18-25 ans peinent à s’intéresser aux objets soumis à votation et les textes officiels figurant dans les brochures explicatives du Conseil fédéral constituent souvent davantage un frein qu’une aide à la compréhension!

C’est pourquoi, depuis 2007 déjà en Suisse alémanique, et depuis 2 ans maintenant en Suisse romande, la brochure explicative Easyvote – une initiative de la Fédération suisse des parlements des jeunes – s’attache à rendre plus accessibles les textes concernant les scrutins à venir.

En Suisse romande, l’intérêt des autorités et des jeunes pour ce matériel est de plus en plus fort. Le Canton de Vaud est d’ailleurs le seul canton romand pour l’instant à bénéficier de pages spécifiques pour ses objets cantonaux dans cette brochure.

Les Communes assurent actuellement l’essentiel des commandes, et la distribution de ce matériel aux jeunes de Renens, et pourquoi pas, à d’autres habitants encore que ce matériel pourrait aider et encourager à franchir le pas du vote, aurait certainement des effets positifs que la Commune de Renens ne devrait pas négliger.

 

Interpellation – “Interpellation relative à la nomination du nouveau commandant du SDIS-Malley”

Daniel Rohrbach, 13 mars 2014

Tout d’abord, j’aimerais déclarer mes intérêts, j’aimerais aussi faire une interpellation concernant la nomination qui nous a été annoncée au mois de janvier du nouveau commandant et de son remplaçant du SDIS-Renens-Prilly appelé également SDIS-Malley. Je déclare mes intérêts je suis cousin-germain de M. Christophe Masson, l’ancien commandant du feu du SDIS de Renens.

Selon une information que j’ai reçue mais que je n’ai pas pu contrôler, le remplaçant qui vient d’être nommé pour le SDIS-Renens-Prilly n’habite pas sur le territoire d’intervention comme le stipule, comme le veut la loi et également l’art. 14 du Règlement que nous avons voté en décembre 2013, j’étais d’ailleurs membre la Commission qui a préavisé sur la fusion de ces deux SDIS. Je souhaite que la Municipalité nous renseigne sur les points suivants:

– Qui faisait partie du comité de sélection?

– Peut-on avoir les noms des candidats?

– Quels étaient les critères de sélection et/ou de choix pour les nominations?

– Pourquoi avoir privilégié des instructeurs ou des gens émanant de l’ECA? Par expérience personnelle, je sais que ce sont des gens qui ne regardent pas à la dépense mais qui ne sont pas toujours d’accord de payer, en tout cas en ce qui concerne la police des constructions et je m’étonne que l’on privilégie cette source.